Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

 

par Virginia Heffernan  

La mine McArthur River de Cameco, située à 620 km au nord de Saskatoon, est la plus grande mine à haute teneur d'uranium au monde. Le minerai est traité à Key Lake, à 80 km au sud-ouest par la route. La mine et l'usine emploient environ 900 personnes et près de 750 fournisseurs provenant des fermes du sud de la Saskatchewan (environ 55 %) ou des communautés autochtones et Métis plus au nord.

De six à dix avions font la navette de la mine chaque jour, de plus petits appareils assurant le relai vers les communautés voisines de La Ronge et Buffalo Narrows, tandis que de plus gros avions vont vers Prince Albert et Saskatoon. Le directeur de la santé-sécurité, Rick Morrison, voit McArthur River comme un « miniCanada », avec des représentants d'à peu près toutes les religions et les groupes ethniques. Environ 30 % des employés sont des femmes.

Étant donné la nature du minerai et l'éloignement, Cameco attire des travailleurs qualifiés en offrant des salaires généreux de 35 à 50 $ de l'heure, en plus d'une prime sur place de 10 %, un menu de qualité, des chambres individuelles avec douche et services de nettoyage, des activités récréatives et de la formation au travail. Les employés travaillent une semaine sur deux, ont droit à trois semaines de vacances payées et travaillent donc 23 semaines par année. Les quarts sont de 11 à 12 heures par jour (le retour au campement pour un repas chaud est optionnel), sept jours par semaine.

Voici comment se déroule le quotidien d'un mineur qui travaille de jour :

5 h 15 - 5 h 45 : Réveil, douche, etc.

5 h 45 - 6 h 15 : Petit déjeuner à la salle à manger, comprenant un buffet ou des oeufs de tous genres; les mineurs préparent leur lunch s'ils mangent à la mine.

6 h 15 - 6 h 30 : Navette ou marche d'un demi-kilomètre à la mine.

6 h 30 : Début du travail. Les mineurs revêtent leur équipement au sec. Cameco fournit des survêtements et des sous-vêtements propres aux mineurs chaque jour.

6 h 45 - 7 h : Séance de sécurité journalière.

7 h -11 h : Au travail, avec une pause de 15 minutes. Les stations de secours souterraines offrent café, thé et soupe.

11 h -12 h : Retour au campement pour un lunch d'une heure; les mineurs qui restent à la mine sont payés pour une heure complète avec une demi-heure pour le lunch.

12 h - 18 h : Au travail, avec deux pauses de 15 minutes.

18 h - 18 h 10 : Retour à la surface; changement de vêtements.

18 h 30 : Retour au campement et diner. Au moins trois choix au menu dont du poisson, un buffet de salades, des fruits et du dessert. Il y a des soirées thématiques (mets chinois ou ukrainiens). Le mercredi, le steak est au menu.

19 h : Temps libre. McArthur River est sans alcool, ce qui n'empêche pas le Texas hold'em (dans le salon, à gauche), les équipes de course, de vélo et de baseball, les cours de yoga et d'exercices, le racquetball, le golf, le tir à l'arc, le curling et les salles d'exercices. Les lacs à proximité regorgent de dorés, de brochets et de truites.

11 h : Restrictions au niveau du bruit. Rick Morrison ne se rappelle que quelques incidents de tapage la nuit depuis toutes les années qu'il y travaille. Les travailleurs de nuit occupent les étages supérieurs du complexe (photo à gauche), tandis que les travailleurs de jour logent dans les étages inférieurs, ce qui fait qu'ils se rencontrent rarement.

 


D'autres perles de Virginia :

Virginia Heffernan a rencontré son mari gallois alors qu'elle était géologue et que tous deux travaillaient sur un projet aurifère en Namibie. Ils vivent maintenant à Toronto avec leur ado. Devenue rédactrice à la pige et membre de la Professional Writers Association of Canada, Virginia ne voyage plus autant, mais Roger poursuit sa quête du prochain bon filon à l'échelle de la planète. Vous trouverez d'autres textes de Virginia sous www.geopen.com